Actualité

Vue 139 fois
31 décembre 2018

Le métier d'ingénieur évolue

Entre les nouveaux enjeux sectoriels et le déploiement du digital, le monde de l’ingénierie se modifie en profondeur. Et avec lui, le métier d’ingénieur. De plus en plus, l’ingénieur doit être en mesure d’appréhender des projets d’envergure, où la data et les outils numériques prennent une part importante de son quotidien. Explications avec Stéphane Aubarbier, COO d’Assystem.

Aujourd’hui, comment décririez-vous le métier d’ingénieur ?

Travailler dans l’ingénierie, c’est participer à la conception du monde demain et contribuer aux grands enjeux auxquels nous faisons face aujourd’hui telle la révolution digitale ou la transition énergétique. C’est intervenir sur un scope illimité de secteurs tels les transports, l’énergie ou encore la santé. Cependant, être ingénieur ce n’est pas seulement se réaliser dans l’excellence technique en participant à des projets complexes. Il s’agit également de mettre en œuvre au quotidien des compétences relationnelles et de management afin de mener à bien des projets mobilisant un nombre d’interlocuteurs de plus en plus nombreux et variés. Il n’y a donc pas un bon profil, mais des bons profils pour évoluer dans le monde de l’ingénierie.

Quelles mutations l’ingénierie connait-elle ?

Depuis quelques années, l’inygénierie doit faire face à deux grandes mutations. La première est que le secteur se consolide autour de grandes ingénieries mondiales, multi-sectorielles, mais aussi autour d’ingénieries de taille moyenne spécialisées dans un seul secteur d’activité. C’est le cas d’Assystem avec le secteur du nucléaire.
La seconde mutation est l’impact des technologies digitales (big data, PLM, data sciences…) sur nos métiers. En modifiant le processus de conception et de management de projet, les nouvelles technologies permettent de gagner jusqu’à 30 % de délais et environ 20 % de coûts. Nous passons alors d’une logique de management des documents à la gestion de datas, en utilisant des méthodes de conception héritées du monde du software.

Quels sont donc les changements pour les ingénieurs ?

Il est toujours nécessaire de posséder des compétences techniques traditionnelles (génie civil, électricité, mécanique…). Cependant, les ingénieurs se focalisent davantage sur les tâches de conception que sur les études de détail, ainsi que sur les aspects de management du projet ou de coordination.
Par ailleurs, PHD et masters spécialisés en data sciences ou algorithmie se multiplient. Ils deviennent des maillons indispensables à la création et à la réalisation d’infrastructures.
Enfin, être en mesure d’évoluer dans un environnement multiculturel et maîtriser plusieurs langues, à commencer par l’anglais, est un véritable avantage.

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.