Actualités

Partager sur :
29 juin 2020
Divers

Un pays à découvrir : Cuba

Vue 89 fois

Cuba est devenue une destination à la mode, "empressez-vous d'y aller, les américains vont venir et Cuba n'aura plus le charme de Cuba", du moins c'est ce que l'on entendait. Depuis, TRUMP est arrivé, mais sans lui, hors les plages du nord de l'île, où nous ne nous sommes pas rendus, je peux vous dire qu'ils ne sont pas près de transformer Cuba.

Cuba permet, on peut le regretter ou pas, de revenir aux années 50, nous on a aimé.

Ce voyage a été organisé, à la carte, par un voyagiste. Nous conseillons de le faire avec chauffeur pour profiter pleinement, il est facile de circuler, une autoroute ou plutôt une 4 voies traverse l'île d'est en ouest, mais les trajets sont souvent longs.

Vous trouverez le programme de l'agence avec les informations sur le logement en pièce jointe.

C'est un voyage que nous avons réalisé au printemps 2017.

Nous avons été accueillis le soir à l'aéroport par un chauffeur de taxi ; sa voiture, une belle américaine des années 50, vous met dans l'ambiance.

Première journée > La Havane

Capitale de Cuba, c'est une ville chargée d'histoire, la présence coloniale espagnole est omniprésente, c'est magnifique. 

Des bâtiments sont en cours de rénovation mais la majorité sont restés dans leur jus, figés dans les années 50. Rien n'a été fait depuis l'indépendance, les gens qui y habitent ne sont pas propriétaires et n'ont aucune responsabilité d'entretien !!

Deuxième journée > En route vers VINALES

En route, plein est, vers VINALES, en route nous visitons

    un parc "Parque Nacional La Güira"

NB : pas inoubliable mais peu de choses sur le parcours.

    et ferme productrice de tabac et fabrique de cigares

NB : intéressant de voir le process

  arrivée à VINALES, nous allons visiter le village, loin du monde touristique de la capitale, nous sommes dans une "vraie" ville cubaine. Au grès de notre promenade, nous assistons dans une école à un cours de tango, ils ont cela dans la peau, quel rythme !!

  dans la campagne de VINALES, le Mur de la Préhistoire, falaise peinte à la demande de Fidel CASTRO.

  NB : hors côté grandiose d'un intérêt modeste.

  NB : vous l'avez compris l'intérêt de cette escapade à VINALES est la petite ville elle-même.

Troisième journée > En route vers Playa Larga

Avant de partir nous profitons pour aller déambuler dans VINALES, petite ville traditionnelle, bruyante, avec ses camions, vieilles voitures, commerces...

La route pour Playa Larga est longue et pas très belle, pour le déjeuner nous profitons de restos près de la faculté, que des étudiants et un repas sur le pousse comme tout le monde.

Le village a peu charme mais nous avons logé avec une vue sur la baie des cochons, lieu historique car l'attaque américaine est arrivée par cette baie (17 avril 1961). C'est le jour de mon anniversaire, nous faisons un repas inoubliable avec une vue magnifique.

Quatrième journée > En route vers TRINIDAD

Visite du musée qui retrace l'offensive américaine, offensive qui a toujours été un levier fort de communication du régime cubain. Elle a été un échec cuisant pour l'armée américaine. Vous y verrez, du matériel militaire mais aussi des affiches et autres montrant et expliquant, vision cubaine, de l'attaque. 

En route pour Cienfuegos. Beau village où l'on retrouve la présence coloniale.Allez sur le rivage, face au port vous y découvrirez des maisons coloniales, certaines rénovées mais pas toutes.

Cinquième journée > TRINIDAD

Nous profitons de cette journée pour aller visiter (en dehors des paysages) trois sites intéressants.

La Manaca Iznaga : C’est une hacienda très bien conservée (1750) . La tour jouxtant l’hacienda, haute de 44m, permettait de surveiller les esclaves travaillant dans les champs. Elle offre aujourd’hui un joli point de vue (1 CUC pour grimper). 

Au pied de la tour, un petit marché artisanal touristique.

En prenant la route vers Sancti Spiritus, nous nous arrêtons dans une hacienda dont, seul le bâtiment principal a été restauré, le reste n'est que ruine mais cela permet d'imaginer la vie des esclaves.

Sancti Spiritus.

Jolie petite ville très calme en très bel état.

La soirée à Trinidad, aller sur la place centrale boire un verre, ambiance assurée.

Sixième journée > TRINIDAD

Ville touristique mais d'un charme énorme, se promener dans la ville haute en couleur est un réel plaisirs, ne pas hésiter d'aller au delà des endroits touristique vous y retrouverez la vraie vie cubaine.

Septième journée > Retour vers La HAVANE

Nous décidons de ne pas aller directement à la Havane, mais faire un passage par Santa Clara, mausolée de Ché Guevara et visite des restes de l'attaque du train. Point de départ de la victoire des révolutionnaires vis à vis des troupes de BATISTA, au pouvoir à ce moment là.

Nous passons la nuit dans un hôtel qui, jadis, recevait les hommes d'état, le Santa Isabel. L'hôtel donne sur la Place des Armées. Très bien situé dans la vieille ville, proche du bord de mer.

NB : pas donné mais un réel et beau souvenir. 

Huitième journée > LA HAVANE

Visite guidée de la vieille HAVANE historique

- les 4 places principales de la partie historique de la ville, richesse architecturale du passé glorieux de la Vieille Havane : la Place d'Armes, la Plaza San Francisco de Asis, la Plaza Vieja, la Plaza de la Catedral,

- la Calle Obispo, l'artère la plus animée de la vieille ville, avec l'hôtel Ambos Mundos, où Hemingway descendait lorsqu'il séjournait dans la capitale cubaine.

- le Palais de l'Artisanat,

- le Palacio del Marquès de Arcaos, transformé en poste centrale au XIXème siècle. Un masque de pierre y avale toujours le courrier.

Neuvième journée > LA HAVANE

C'est le jour de la promenade en cabriolet américain. Ces voitures sont en parfait état, le Cubain est très bricoleur, l'embargo ni est pas pour rien, en général la mécanique n'a rien à voir avec celle de la voiture d'origine mais est-ce important? 

En 1h30 - 2h nous avons l'opportunité de découvrir

- la corniche, appelée « Malecon »,

- le quartier animé du « Vedado », avec ses hôtels art déco, et bordé par le long du Malecon

- le « Calejon de Hammel », un enchevêtrement de fresques murales flamboyantes

- le « Parque Los Rockeros » et la statue de John Lennon

- la « Plaza de la Revolucion » avec l'impressionnant panneau en métal à l'effigie du Che Guevara

- le quartier chic du « Miramar », où se sont installées les principales ambassades internationales.

Le restant de la journée est utilisé pour déambuler dans la ville et en particulier les secteurs "non touristiques"

En conclusion une ville et pays avec beaucoup de charme, et un retour pas dés-agréable dans les années 50 mais aussi et cela l'est moins à la réalité de ces pays.

Alain AUBRON (11)

NB: par rapport au programme joint, suite à grève, nous avons reporté la première journée à la HAVANE en fin de séjour.

 

 

Documents



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.