Actualités

Partager sur :
08 septembre 2020
Du côté des Anciens

Emploi : Les grandes écoles ne sont pas inquiètes

Vue 151 fois

Les Echos ont publié un article intéressant sur le chômage des jeunes diplômés. Ils ont interrogé des cabinets de recrutement ainsi que la CGE avec qui nous participons à l'enquête premier emploi.

ici : L'article des Echos

Les signaux sont au rouge sur le front de l'emploi... Les premiers indicateurs de cette rentrée seront scrutés de près, en particulier pour les quelque 750.000 jeunes diplômés qui arrivent sur le marché du travail et pour lesquels on prédit une rentrée des plus compliquées.

D'après une étude réalisée cet été sur un échantillon de jeunes diplômés, 27 % ont trouvé un emploi avant la fin de leur formation, soit 8 points de moins qu'un an auparavant

A la Conférence des grandes écoles (CGE), qui regroupe plus de 200 écoles majoritairement de commerce et d'ingénieurs, le calme est de mise. « Nous n'avons pas de grosses inquiétudes concernant nos jeunes diplômés », constate Julie Joly, vice-présidente de la commission aval de la CGE. « Comme lors de la crise de 2008, il devrait y avoir une entrée dans l'emploi légèrement retardée et des périodes d'essai un peu plus longues mais rien d'alarmant. »

Plusieurs écoles ont d'ailleurs accordé une prolongation exceptionnelle de leur convention de stage jusqu'en décembre pour passer la tempête de la rentrée.

Le salaire pourrait être aussi un critère d'ajustement dans cette rentrée, mais globalement, les experts s'accordent pour dire qu'il y a un décalage entre l'inquiétude des jeunes diplômés et la situation réelle sur leur front de l'emploi. « L'emploi des jeunes diplômés devrait rester boosté, car en période de ralentissement, les entreprises privilégient les salariés les moins coûteux ».



1
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.