Actualités

Partager sur :

Immobilier et nouvelles technologies : la Prop Tech en mouvement

Vue 109 fois

Dans la série la ville de demain se construit aujourd’hui avec les les nouveaux usages, coup de projecteur sur un mouvement qui regroupe des startups, de jeunes entreprises de l’immobilier et les nouvelles technologies. Mouvement baptisé Prop Tech. De quoi s’agit-il ?

La définition de Prop Tech c’est la contraction de Property (propriété) et de Tech (Technologie). Dans ce mouvement, il y a tout d’abord The French Prop Tech. Il regroupe des entrepreneurs, des startups, des talents du numérique. Ce sont ceux qui innovent sur des sujets liés à l’aménagement, au bâtiment, en passant par la construction, la rénovation, la recherche de logement et…l’immobilier au sens large. Tout au long de l’année, il y a des conférences, des tables rondes, des appels à projets qui sont organisées un peu partout en France. Il y a même une caravane pour faire la promotion de ces startups. Pierre Leroy, fondateur de The French Prop Tech  :

Un démonstrateur itinérant se balade d’une ville à l’autre et va expliquer à quoi servent ces technologies concrètement au acteurs et aux professionnels de l’immobilier comme au grand public. C’est ce que l'on appelle le French Prop Tech Tour.
Autre volet : une plateforme baptisée My French Proptech et qui recense toutes les start up et ce qu’elles peuvent proposer concrètement.

Des exemples de startups innovantes qui font partie de ce mouvement

Il y en a plus d’une centaine et dans des domaines très variés. C’est Eficia qui développe des systèmes pour optimiser en temps réel la performance énergétique des bâtiments. C’est Jedivisemonterrain.fr, une plateforme digitale d’aménagement foncier. Il y a Buldi, un configurateur en ligne pour construire sa maison individuelle ;  Emoko pour des visites virtuelles immersive ; Heero pour des conseils et de l’aide à la rénovation énergétique des logements. C’est aussi Algar qui s’occupe des autorisations d’urbanisme. Pierre Leroy :

L’objectif d'Algar est de simplifier toutes les démarches liées aux autorisations administratives relatives aux travaux ou au permis de construire. On sait que c’est compliqué et on ne sait pas toujours lire un PLU (Plan local d'Urbanisme). Eux, ils, vont prendre le sujet de A à Z.

Si vous voulez en savoir plus

https://www.franceinter.fr/emissions/l-urbanisme-demain/l-urbanisme-demain-du-samedi-23-avril-2022

 

Article France Inter

 




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Ose proposer une actualité