Actualités

Crédit: Airbus SAS 2023
Partager sur :

L’économie régionale demeure résiliente

04 octobre 2023 Les Entreprises
Vue 79 fois

Christine Bardinet, directrice régionale de la Banque de France, a présenté le 13 septembre 2023 à Toulouse les résultats d’une nouvelle enquête de conjoncture menée en juillet auprès des chefs d’entreprise d’Occitanie. Chiffres d’affaires, effectifs, rentabilité… les indicateurs sont meilleurs que prévu.

La direction régionale de la Banque de France réalise chaque année en décembre une enquête auprès des chefs d’entreprise d’Occitanie afin de connaître leurs prévisions de croissance pour les 12 prochains mois.

Une manière pour l’institution de prendre la température quant à l’évolution des chiffres d’affaires, des effectifs, des projets d’investissement et la rentabilité attendue.

 

Six mois plus tard, les réalisations ont-elles été fidèles aux prévisions ? C’est ce que mesure la seconde étude de conjoncture qu’a menée en juillet par la Banque de France auprès des mêmes entreprises (1 392 au total) dont les résultats viennent d’être dévoilés. Et une fois n’est pas coutume, elle réserve de belles surprises.

« La très bonne nouvelle, c’est qu’on observe une croissance des chiffres d’affaires plus forte qu’attendue dans le secteur des services marchands et dans le BTP », confirme Christine Bardinet, directrice régionale de la Banque de France.

Dans les services marchands, les dirigeants tablent désormais, pour 2023, sur une hausse des chiffres d’affaires de 9,7 %, contre 6,5 % six mois auparavant, soit plus de trois points supplémentaires.

Porté par cette dynamique, le secteur devrait voir ses effectifs progresser plus fortement que prévu. Les prévisions d’évolution annuelle des effectifs sont passées de +4,7% en janvier à +8,3% en juillet.

 

Alors que la Fédération nationale du bâtiment vient de réviser ses prévisions de croissance pour 2023 qui pourraient être proches de zéro en raison notamment de l’accentuation de la crise du logement, les chiffres collectés en Occitanie auprès des chefs d’entreprise du BTP par la Banque de France apportent un éclairage légèrement différent.

Difficultés de recrutement et d’approvisionnement

Entre janvier et juillet, en Occitanie, ces derniers ont relevé leur prévision de croissance pour 2023 de +0,9% à +3 %. Une hausse portée essentiellement, précise toutefois Christine Bardinet, par « la bonne dynamique de la rénovation énergétique qui profite surtout aux entreprises de second œuvre » alors que l’activité recule dans les TP et le gros œuvre.

Les difficultés de recrutement demeurent importantes dans le BTP qui peine à fidéliser ses nouvelles recrues, expliquant une nette baisse des prévisions d’évolution des effectifs dans le secteur de +1,3 % en janvier à -0,9% en juillet.

Seuls les chefs d’entreprise de l’industrie ont revu à la baisse leur prévision de croissance des chiffres d’affaires, de 6,9 % en janvier à 4,2 % six mois après.

Un ralentissement de la croissance qui s’explique, selon l’institution financière, par un « léger trou d’air » dans l’aéronautique, lié à des difficultés d’approvisionnement persistantes notamment au premier trimestre, difficultés qui n’empêchent par Airbus de poursuivre sa montée en cadence et de maintenir son objectif de livraison de 720 appareils cette année.
.......

Article repéré par Jean-Claude VIGUIER (17)




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Ose proposer une actualité