Actualités

Partager sur :

La 4 en balade à Madrid

01 juin 2022 Les Alumni
Vue 708 fois

 

Après notre « AG » à Tarbes, le 23 septembre 2021, et avant les prochaines retrouvailles de 2023, Yves Lavina, notre infatigable globe-trotter, vivant à mi-temps en France et à mi-temps en Espagne, a concocté un « Voyage d’Amis : Madrid de l’Art et de la Gastronomie » du 13 au 18 mai 2022.

 

Nous étions donc 31 participants : 7 anciens de la Promo et leurs épouses – la veuve de notre copain Claude et les 16 invités amis de Yves. Ce fût convivial, des participants sympathiques, un rythme soutenu, en un mot une réussite totale dans une belle ville très animée, où sauf une courte averse le soleil fût de la partie.

Bien sûr, c’était avec des temps en commun et d’autres à la carte en fonction des centres d’intérêts de chacun. Qu’en retenir :

Les 3 corridas dont une à cheval avec les taureaux de la Ganaderia de Fermin Bohorquez, les 2 autres plus traditionnelles de qualité moyenne d’après les aficionados. Il y eut un passage au centre de formation taurine de la venta del Batan et un autre à la librairie tauromachique Rodriguez proche des arènes las Ventas.


Les 3 grands musées : le Prado (Vélasquez, la peinture flamande…), le musée de la Reine Sofia (Guernica de Pablo Picasso, Salvador Dali…), le musée Thyssen (Les impressionnistes, Rodin, la peinture américaine…). Notre ami Yves nous avait élaboré un quizz pour retrouver des œuvres dans ces musées. Et aussi le musée du peintre Sorolla, le musée de l’histoire, et tant d’autres comme Cerralbo, Lazaro Galdiano, …
La visite de la ville avec la Place Mayor, la Place Sol, le Faro de Moncloa (Hauteur 92 mètres – point de vue à 360°), le Madrid de los Austrias, le Palais Royal partiellement fermé pour cause de visite de l’émir du Qatar, l’immense cathédrale néo-gothique avec son musée religieux, son dôme et sa crypte, le parc du Retiro avec le plus vieil arbre de la ville, un acacia mexicain planté en 1633 et de nombreuses familles sur les pelouses.

 

La fête de St Isidore Laboureur, le saint patron de Madrid, le dimanche 15 mai, dans la prairie qui entoure son ermitage, avec un grand pèlerinage, une foule nombreuse, la messe célébrée par l’archevêque, les pique-nique en familles, de nombreux stands pour acheter des victuailles, des attractions, tout cela dans une ambiance très « bon enfant ».


La visite à Ségovie avec son immense aqueduc romain, sa très grande cathédrale, ses demeures anciennes, son impressionnante Alcazar (Un château). À Avila, ce sont les remparts qui entourent la ville, les lieux en relation avec Ste Thérèse. À Tolède, c’est la grande diversité architecturale (Mujédar, roman, gothique, renaissance, baroque), la synagogue, la cathédrale, la maison du Gréco.


La musique : au restaurant Casa Botin des chants traditionnels interprétés par la tuna (groupe d’étudiants) de l’université de médecine de Madrid, en costume d’époque avec guitares et mandolines ; au café Central (10, Plaza del Angel) ce fut une soirée jazz avec piano, batterie et un contrebassiste exceptionnel ; enfin au théâtre de la Zarzuella (Calle de Jovellanos) ce fut « Don Gil de Alcala », une zarzuela, genre d’opéra bouffe, qui se déroule au Mexique du 18ème siècle, avec une intrigue d’amoureux séparés et qui se retrouvent avec des rebondissements dignes de Molière.


Les restaurants : Casa Botin (17, Calle Cuchilleros) et son cochon de lait – le Marché San Miguel et ses tapas – la Casa Mingo (Paseo de la Florida), une cidrerie typique depuis 1888 avec son poulet rôti et son cidre artisanal - La Bola (5, Calle Bola), le cocido madrilène à base de viandes (Bœuf, poulet, mouton, porc) et de légumes (Navet, pois chiches, carottes), cuits ensemble à feu doux dans un pot individuel en terre cuite – La Posada de la Villa (9, Calle Cava Baja), le repas d’au revoir avec des côtelettes d’agneaux de lait, le plus cher mais le plus gastronomique. À la fin du repas, il y eut le dépouillement du quizz.

 

 

Un séjour agréable avec des déplacements faciles dans un métro de Madrid très propre, commode à utiliser avec la carte « 10 voyages » (Métro et bus) procurée par Yves. Deux hôtels dans le centre-ville, dont l’Hostal Don Juan meublé comme chez un antiquaire.

 

En résumé, un séjour dense, varié, une organisation parfaite qui montre que Yves a de beaux restes de son activité passée de consultant en organisation : programme détaillé, lieux de rendez-vous, carte du métro, guide de Madrid, billets pris à l’avance, gestion des quelques aléas.

 

Et maintenant, la prochaine rencontre générale de la Promo Paul Painlevé est prévue en 2023, en cours de préparation pour le Pays Basque et le Béarn par 3 anciens de la promo. Mais peut-être auparavant, il y aura une rencontre sur un thème proposée par l’un d’entre-nous.

 

Jean-Marie Deladerrière – La « 4 »




2
J'aime

1 Commentaire

Gérard PEREZ (TARBES 8)
Il y a 5 mois
ces rencontres sont toujours extremement motivantes car aprés plus de 50 années , nous retrouvons les bons reflexes. Nos souvenirs sont partagés et les rires aussi.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.