Actualités

Crédit: CDEFi
Partager sur :

La France a besoin de 10 000 ingénieurs supplémentaires

06 octobre 2023 Divers
Vue 143 fois

Le vivier des bacheliers scientifiques se réduit, ce qui inquiète les directeurs d’écoles d’ingénieurs.

«L'économie française a besoin de former plus d'ingénieurs, affirme d'entrée Emmanuel Duflos, président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI) lors de la conférence annuelle de rentrée. Actuellement, 160 000 élèves sont en cycle ingénieur, soit une augmentation de 1,6 % par rapport à 2022, mais, l'an dernier, la croissance par rapport à 2021 était de 2,5 %». Celui qui est aussi directeur de l’EPF, rappelle que «57 % des élèves sont accueillis par les écoles du MESRI (Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, ndlr), 37 % par des écoles privées et 12 % par d'autres écoles dépendant d'autres ministères».

Davantage de bachelors et de docteurs

Concernant la variété des formations et des carrières possibles, l'éventail est voué à s'élargir : « Il faut former plus d'ingénieurs et de bachelors (diplômes en trois ans ndlr), qui peuvent devenir assistants d'ingénieurs, et plus de titulaires de doctorats». Ce qui pourrait se traduire par des emplois plus opérationnels et plus proches du terrain d'une part, et d'autres plus focalisés sur la recherche.

Attirer des candidats : un défi

Mais, pour qu'il y ait plus d'ingénieurs à l'avenir, encore faut-il améliorer l'attractivité du métier : «II faut augmenter le vivier d'ingénieurs, et pour cela, il va falloir attirer des candidats, renforcer l'attractivité de la profession, améliorer l'orientation scolaire». Pour améliorer cette attractivité, encore faut-il que les écoles embrassent des thématiques qui intéressent, voire passionnent les candidats. Ainsi Cécile Delolme, vice-présidente de la CDFI, insiste-t-elle sur la transition écologique : « On sait que 85% des étudiants se disent angoissés par la question de l'évolution climatique, et 70 % des étudiants interrogés estiment que les écoles qui s'emparent de ce thème sont plus attractives».

Améliorer le cadre de vie des élèves

Même préoccupation en faveur de l'accueil des élèves du côté de Dominique Baillargeat, également vice-présidente, qui rappelle l'importance de la qualité de vie des étudiants : ......

Article repéré par Jean-Claude VIGUIER (17)




1
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Ose proposer une actualité