Actualités

Partager sur :

Les ingénieurs trouvent facilement un emploi, mais les entreprises ont de plus en plus de mal à en recruter….

21 septembre 2022 Les Elèves et les Alumni
Vue 190 fois

Les ingénieurs français trouvent facilement un emploi, mais les entreprises, à l'inverse, rencontrent de grosses difficultés pour pourvoir leurs postes, selon l'enquête annuelle de la société des ingénieurs et scientifiques de France (IESF) menée auprès des anciens élèves des écoles d'ingénieurs françaises (47000 répondants), publiée mercredi. «Les recrutements et la mobilité ont retrouvé leur niveau d'avant-crise. L'activité a nettement rebondi en 2021 après la récession de 2020 liée à la pandémie de Covid-19», indique l'IESF. Le taux de chômage des ingénieurs, de 3,2% en incluant les jeunes diplômés (2,2% sinon), «est dans les niveaux les plus bas enregistrés», selon l’IESF. La dernière enquête sur l’insertion des diplômés des Grandes écoles de la CGE (Conférence des grandes écoles) montre que 66% des ingénieurs obtiennent un contrat de travail avant la fin de leurs études et que plus de 80% ont un travail 2 mois après avoir été diplômé.

En revanche, le rebond de l'activité s'est traduit par un retour des difficultés pour 51% des recruteurs interrogés, «20% ont rencontré des difficultés à recruter sur tous les profils et 31% sur des profils très spécifiques, un niveau inégalé ces huit dernières années», seuls 39% n'ont pas connu de difficulté particulière. La principale nature des difficultés vient de "l'absence sur le marché de certains profils d'experts techniques" et des "exigences salariales trop élevées des experts en intelligence artificielle ou en cybersécurité". Les profils posant le plus de difficultés sont les ingénieurs d’étude, les chefs de projet et le numérique. 

Au-delà du rebond de l’activité la difficulté vient du fait de l’insuffisance d’ingénieurs en France depuis des décennies, en 2021 quelques 44000 ingénieurs ont rejoint le marché du travail alors que la demande est bien supérieure à 60000. Les secteurs les plus en difficultés sont le nucléaire, la transition énergétique, l'air et l'espace et le numérique.




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Ose proposer une actualité