Actualité

Vue 46 fois
02 décembre 2019

Les motards de la 7° Compagnie.

Cette année et pour la 6° fois consécutive, nos valeureux cavaliers de la 7° compagnie avaient choisi la fameuse ROUTE DES GRANDES ALPES (Voir carte IGN) comme terrain de jeu.

Après un premier regroupement à CARMAUX chez Daniel, Christian, Jean Pierre, Bernard L. et Jacques étaient rejoint  à CHATEAURENARD par Guy, Christian et Bernard D. pour une soirée chez  l’ami Henri, où deux autres vénérables anciens, Louis et Jean accompagnés de leurs épouses se joignaient à eux. 

De là les 7 motards de la compagnie prenaient la route des ALPES MARITIMES via les ALPES DE HAUTE PROVENCE et le HAUT VERDON, histoire d’échauffer leurs poignées de gaz dans des cols de moyenne altitude.

Une dernière étape sur les hauteurs de NICE où Olivia, seule passagère cette année encore, nous attendait. Les 7 motards de la compagnie et leur passagère pouvaient enfin s’attaquer à ce magnifique itinéraire reliant la méditerranée aux berges du Lac Léman.

La première étape nous amena à GUILLESTRE via les Cols du TURINI, ST MARTIN, RASPAILLON, la mythique BONNETTE, et VARS.

La deuxième à BOURG ST MAURICE via l’IZOARD, le LAUTARET, le GALIBIER, le TELEGRAPHE, la MADELEINE et l’ISERAN.

Et enfin la troisième étape se termina à NANTUA via le CORMET DE ROSELAND, les SAISIES, les ARAVIS et  la COLOMBIERE.

A NANTUA, les vaillants cavaliers du sud-ouest repartaient pour une longue étape vers la DORDOGNE où Guy avait préparé une dernière soirée, rejoint par notre ami Pierre, absent de notre périple pour cause d’épaule douloureuse. Olivia et Bernard reprenaient de leur côté la route du Sud.

Une fois de plus, la chance était de notre côté avec un beau soleil, nous permettant d’admirer ces magnifiques massifs, cols et vallées que beaucoup nous envient. Rien ne nous a manqué au niveau ambiance et plaisir partagé, pas même la petite panne pour démontrer que nous n’avons pas perdu la main.

Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine où nous irons découvrir les routes du MASSIF CENTRAL, avec ce plaisir de se retrouver pour quelques jours,  la poignée dans le coin et le coude levé.

 

Bernard LEFEVRE (7)

 

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.