Actualités

Partager sur :
07 juin 2021
Divers

Recrutement de cadres : les entreprises continuent à jouer la prudence

Vue 32 fois

Pour le 2e trimestre 2021, la perspective d’une sortie de crise ne suffit pas à stimuler les intentions de recrutement de cadres des entreprises face à l’incertitude quant à l’évolution de la situation à court terme.

LES INTENTIONS DE RECRUTEMENT RESTENT MODESTES

Faute de pouvoir anticiper l’évolution de leur niveau d’activité à court terme, les entreprises étaient encore peu nombreuses, en mars 2021, à faire du recrutement de cadres une priorité stratégique (5 %) ou même un point à l’ordre du jour (12 %), à l’exception des ETI et des grandes entreprises. 11 % des entreprises prévoyaient ainsi de recruter des cadres au 2e trimestre 2021, soit la même proportion qu’au trimestre précédent. 

UNE STABILITÉ DES INTENTIONS DE RECRUTEMENT GÉNÉRALISÉE

Cette stabilité des intentions de recrutement se vérifie quelle que soit la taille des entreprises, qu’il s’agisse des TPE (7 % ; + 1 pt), des PME (14 % ; - 3 pts) ou des plus grandes structures (52 %). Ce constat vaut également pour les différents secteurs d’activité, à commencer par l’industrie (13 % ; - 3 pts) ou les services à forte valeur ajoutée (17 % ; + 2 pts), toujours en tête des intentions de recrutement de cadres.  

LES ENTREPRISES CONTINUENT À ANTICIPER DES DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT

Comme au 1er trimestre, une majorité des entreprises ayant un projet de recrutement anticipent des difficultés à pourvoir leurs postes de cadres (59 %). Ce taux élevé témoigne de l’enjeu que représente le recrutement de cadres en période de crise et de sa complexité aux yeux des recruteurs.

Source : Apec, Baromètre des intentions de recrutement et de mobilité des cadres – 2e trimestre 2021, mai 2021




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.