Liste des articles
Forbes
Partager sur :
Vue 107 fois
04 juillet 2024

Pourquoi les transformations managériales se fracassent sur des injonctions paradoxales

Publié par Luc Bretones | Management

La transformation organisationnelle des entreprises ne se discute plus. Tout le monde, dirigeants comme collaborateurs en sont convaincus.

Mais une transformation organisationnelle est un véritable projet d'entreprise, long et complexe.

D'un côté des dirigeants trop souvent encore dans une culture de commandement et de contrôle, de l'autre des collaborateurs à qui on demande de l'agilité mais sans la pratiquer. Les uns doivent apprendre à faire confiance, les doivent apprendre l'autonomie.

C'est donc un long chemin où tous les acteurs ont leur responsabilité et doivent se remettre en cause.

Article très intéressant de Luc BRETONES repéré par Jean-Claude VIGUIER (17).


Ne doutez pas de l’intelligence des dirigeants des grandes entreprises, pas plus d’ailleurs que de celle des équipes de terrain. Les uns ont compris depuis un bon moment que le monde avait changé, qu’une crise en chassait une autre et que l’innovation de rupture cassait les glaciers économiques aussi efficacement que le réchauffement climatique ceux des pôles. Les autres aspirent depuis le Covid à plus de participatif et de collaboratif dans les modes de fonctionnement de leurs équipes. Comme observé dans mon livre L’Entreprise nouvelle génération, cette tendance marque la quasi-totalité des équipes, quels que soient les organisations, les continents, les cultures, les races, les religions et les régimes politiques. Une lame de fond inarrêtable se propage tel un voyage sans billet retour.

Auteur

Articles liés

Commentaires

1 Commentaire

André DAUDE (TARBES 11)
Il y a 13 jours
Je n'ai jamais rien compris à ce genre d'article, il doit me manquer des neurones.
Ce que je sais, c'est que mon fils Frédéric, ingénieur d'une autre école (nul n'est parfait), travaillant au développement informatique dans une grosse entreprise filiale d'un (très) gros groupe, démissionne et vend sa maison à Bordeaux pour acheter une ferme en Corrèze. Pour faire quoi ? « n'importe quoi, rien ne sera pire que ce métier de con » (sic).
Avec des collègues qui passent leurs journées téléphone posé entre le clavier et l'écran pour jouer à des jeux vidéos. Qui renvoient chier les clients au téléphone.Management ?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.