Liste des articles
ENIT Alumni
Partager sur :
Vue 208 fois
24 février 2022

Les cadres et l’intérim
Y aller ou pas, inconvénients et avantages

Publié par Patrice BREQUE (14) | Social

Un constat : très peu d’énisards travailleraient sous le statut d’intérimaire et pourtant le groupe carrière observe la parution d’annonces dédiées aux ingénieurs, ce que confirme notre partenaire Expectra, spécialisé dans l’intérim cadre et le recrutement plus classique. Alors faisons le point, quels seraient les avantages et les inconvénients de ces contrats.


Un constat : très peu d’énisards travailleraient sous le statut d’intérimaire selon l’enquête IESF de 2021 ; 0,2% des réponses alors que le taux national est de 2% (source https://www.helloworkplace.fr/), et pourtant le groupe carrière observe la parution d’annonces dédiées aux ingénieurs, ce que confirme notre partenaire Expectra, spécialisé dans l’intérim cadre et le recrutement plus classique. Alors que selon Capital et une étude présentée ce matin par le Prisme, et l’Observatoire du travail temporaire en partenariat avec l’Apec, leur nombre aurait triplé en dix ans ( source https://www.capital.fr/votre-carriere/le-nombre-de-cadres-interimaires-a-triple-en-dix-ans-388034).

Alors faisons le point, quels seraient les avantages et les inconvénients de ces contrats.

Commençons par les inconvénients :

  • Les banques et autres organismes de crédit recherchent la stabilité et l’intérim a toujours cette image de précarité. Pourtant le législateur a innové avec le contrat CDI intérimaire depuis 2013 ; les personnes sont alors salariées de la société de travail temporaire. Le contrat se rapproche alors du CDI car le salarié continue à être rémunéré dans les périodes inter-contrats. Sécurité de l’emploi améliorée et accès à l a formation en prime.
  • Les contrats sont de courte durée, il est difficile de les enchainer et donc de se projeter et bâtir une carrière. Pour autant ce peut être un marchepied pour intégrer une entreprise qui en fera une période d’essai longue avant d’obtenir un CDI. Quant à la durée elle peut aller aujourd’hui jusqu’à dix huit mois si le contrat est renouvelé ; il faut alors combiner la durée maximum de neuf mois renouvelée deux fois au maximum, exemple contrat de six mois renouvelé deux fois ou contrat de neuf mois renouvelé une fois. Rappelons que CDI signifie contrat à durée indéterminée, donc il aura aussi une fin mais qui n’est pas encore connue, et son motif non plus. Dans le cas d’un contrat d’intérim le salarié touchera l’intégralité des revenus prévus sur la durée si le contrat est rompu.
    Remarque : le CDI intérimaire permet de réaliser les missions jusqu’à trente six mois.
  • Dans le cas d’un remplacement d’un salarié absent la rémunération ne peut être supérieure de celle de celui-ci. A contrario si le salaire est élevé ça peut être un bon plan.

Et les avantages ?

  • On peut se faire rapidement une expérience variée et développer des expertises. Ce sera le cas des managers de transition comme chez Expectra Search ; solution similaire au portage salarial. Pour certains cela tient parfois du compagnonnage.
  • On se bâtit un réseau professionnel, en effet nous savons tous maintenant que les réseaux sont une des clés majeures pour mener carrière ; la succession de missions peut jouer un rôle d’accélérateur. 
  • Cela peut être très lucratif. L’expertise se paie, la rareté aussi. De plus la nature du contrat et sa dimension précaire est compensée par une prime de fin de contrat (10% de la rémunération totale brute).
  • Cela peut être un choix de vie, choisir ses périodes de travail et les alterner avec des périodes dédiée à ses envies ou ses engagements (tourisme, social, formations, …).

Sans chercher à vous pousser vers l’intérim nous espérons que cet éclairage vous aura permis de mieux comprendre ce type de contrat. Merci dès à présent de vos réactions et témoignages.

Auteur

La formation ENIT nous ouvre bien des possibles ! Ingénieur automaticien à mes débuts, j'ai rapidement bifurqué vers le BE, le management de projet puis le management de BE. D'abord sur des produits de grande série, grand public, puis moyenne ou petite série professionnelle ; puis j'ai orienté ma carrière dans le domaine aéronautique. J'ai pu compléter ces expériences par une participation active, voire plus, dans la mise en place d'ERP, de PLM, ou de système de management. Désormais à la retraite j'ai proposé mes services au bureau de l'ENIT Alumni afin de poursuivre l'aide que j'ai toujours souhaité apporter aux ingénieurs ENIT. Voir les 6 Voir les autres publications de l’auteur(trice)

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.