Liste des articles
Anna Bizon / gpointstudio - stock.adobe.com
Partager sur :
Vue 72 fois
17 août 2023

Trouver du travail au Canada : les choses à savoir

Publié par Natacha Czerwinski | Divers

 Pas facile, depuis la France, d'aborder le marché du travail canadien… Voici quelques pistes pour vous permettre d'y voir plus clair et vous aider à décrocher un poste outre-Atlantique.


Étudier l’environnement canadien et affiner sa stratégie

Au Canada, impossible de travailler sans visa. La première étape est donc d'identifier via quel programme d'immigration (Entrée express, Expérience internationale Canada, Mobilité francophone, etc.) vous pouvez obtenir un permis de travail (temporaire ou permanent), sachant que celui-ci peut être ouvert ou fermé*. Attention : toutes les entreprises canadiennes n'embauchent pas à l'international et tous les postes ne sont pas accessibles aux candidats étrangers. Sur le site de référence GuichetEmplois, vous trouverez des ressources en fonction de votre profil (“candidats étrangers de l'extérieur du Canada”, “travailleurs étrangers temporaires”). Ne ratez pas non plus les salons de recrutement organisés en France (notamment Destination Canada et les Journées Québec), car les entreprises qui font le déplacement sont plus familières des démarches d'immigration. Si vous voulez vous installer au Québec ou dans les communautés francophones, assurez-vous également de maîtriser les terminologies locales. «L'appellation “commercial” n'est pas très utilisée ici, on parle plutôt de “représentant en vente” ou de “vendeur”, fait ainsi remarquer Stéphanie Cotnoir, conseillère en employabilité à la Société économique de l'Ontario (SEO). Forcément, si vous ne cherchez pas avec les bons mots-clés, vous ne verrez rien...»

Renseignez-vous bien sur la situation du marché région par région

Pour éviter cet écueil, utilisez la Classification nationale des professions (CNP) ou consultez des fiches métiers sur Internet. Sachez aussi qu'environ 20 % des professions (notamment dans les domaines de la santé, de l'enseignement et de l'ingénierie) sont réglementées et régies par des ordres. Avant de pouvoir exercer votre métier, vous devrez donc vous soumettre à certaines procédures, variables en fonction des provinces. Mais des parades sont envisageables. «Au Québec, il est possible, par exemple, d'occuper un poste juste en dessous d'ingénieur – les responsabilités sont moindres mais les missions sont les mêmes – et, au bout de deux ans, de postuler à l'ordre», indique Marie Martins Semedo, spécialiste en acquisition de talents chez GoRH, un cabinet de recrutement québécois. Enfin, renseignez-vous bien sur la situation du marché région par région, car les besoins en main-d’œuvre peuvent être très variables d'un bout à l'autre du pays.

*Le permis de travail fermé ne vous autorise à travailler que pour un seul employeur au Canada, clairement défini avant votre départ.

Mettre son CV aux normes

...

Auteur

Natacha Czerwinski

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.