Liste des articles
ENIT Alumni
Partager sur :
Vue 1256 fois
26 novembre 2023

Vintage : Notre Samantha's

Nombreux sont ceux qui parlent du Samantha's mais peu à l'échelle des 8500 inscrits sur notre site le connaissent. Cet article permettra à beaucoup de le découvrir et de rappeler aux plus anciens de bons souvenirs.

Il a été créé en 1971 par la promo 6, je n'en connais pas la date de fermeture mais je n'ai pas de doute, vos retours me permettront de la renseigner. 

Merci à : Hervé BACH (13), Guy MONCHY (10), Jean-Claude VIGUIER (17), Patrick LE STER (11), Christian FROMIGUE (6), Laurent PUYHARDY (6), Jean-Pierre MOREAU (6), Gérard PUYSSEGUR (6), Jean-Louis MAISONNAVE (6) pour les photos, documents et textes.


Le Samantha's a été créé en 1971 à l'initiative de la promo 6 de l'ENIT. Il avait été créé dans le but de créer un lieu de de rencontre pour la communauté étudiante, ne pas oublier que 80-90 % des élèves de l'école vivaient à la Cité U !

Il était reconnu pour son ambiance. 

 

Il fait partie de la grande aventure de l’ARUT! ( association des résidents universitaires de Tarbes). Car c’est bien grâce à cette association que tout a débuté . Mais il fallait des financements et avec le bureau de l’ARUT on avait rencontré le directeur local du CROUS et ça avait bien marché. On avait pu obtenir l’autorisation d’utiliser le sous-sol, et l’argent, du moins en grande partie, pour l’aménagement du local ( peinture, parpaings, contre-plaqué et tissus jaunes d’or pour les banquettes, grandes pièces de bois pour le bar, les lumières… etc.). Le Samantha's était né !!

L'équipe constituée a alors fabriqué

-les banquettes avec des parpaings ,des planches ,du contre-plaqué, de la mousse ,du tissu agrafé
-le comptoir
-acheté la sono:2 platines Dual,un ampli,2 enceintes
-l’eclairage
Peint et décoré les murs 
Cela avec l’accord du directeur de la cité U et une subvention annuelle « culturelle »
Tous les 3 mois , Jean-Pierre allais acheter les 45 tours des derniers tubes à la mode, aussi nous étions tout à fait au gout du jour.
Nous n’avions ainsi plus à nous déplacer en ville, les jeunes filles du batiment d’en face étaient bien accueillies, de même  que celles des écoles d’hôtellerie et d’infirmières proches

Les normes sanitaires n'y étaient pas au top. 

L'ambiance y était chaude, les murs et le plafond ruisselaient ! Le caoutchouc était indispensable mais c'était pour les bottes ! A l'époque le risque "Sida" n'existait pas !

Pourquoi ce nom ? Laurent a cafté :))

"Oups, je crois savoir (j’en suis bien certain) d’où vient le nom Samantha’s. 

Il s’agit tout simplement d’un night-club que Jean-Pierre avait fréquenté l’été d’avant en Angleterre 

et il devait en garder de bons souvenirs ! ….. "

 

 

 

Ce document est exceptionnel, il nous autorise à exploiter le Sam, le tampon est celui de l'ARUT (Asso des Résidents Universitaires de Tarbes) !

Témoignage de Jean-Pierre  membre de la première équipe : "Nous avons une fois tenté de faire "massèrer" une sangria avec des fruits dans une lessiveuse galvanisée ! Le lendemain avant de la servir on a constaté qu’elle avait attaqué le zinc de la galvanisation, elle était imbuvable et probablement toxique aussi nous l’avons mise à l’égout, la mort dans l’âme, nos moyens étaient limités, notre but était de facturer à prix coutant.

Mais le ponpon était qu'on ne s’était soucié ni de la licence, ni de la Sacem, considérant que la cité U était un lieu privé!!"

Regardez comme ils sont fiers, de tenir le bar !!

Banquettes confortables et décoration au top.

Soirée privée organisée par la 10 au Sam.

 

 

La décoration de ce lieu mythique

 

La 17, lors d'un pèlerinage au Sam en 2013, la déco est toujours là mais c'est, aujourd'hui, un peu un fourre tout

Auteur

Après une carrière à Airbus je me suis impliqué dans l'associatif.
Après 3 années comme trésorier et webmaster puis 3 ans comme président je suis maintenant en charge de l'animation des réseaux. Voir les 30 autres publications de l'auteur

Articles liés

Commentaires

10 Commentaires

André DAUDE (TARBES 11)
Il y a 3 mois
En 1975 ou 1976 (?), les banquettes pourries en tissus ont été remplacées par des poutres en bois, idée de notre juif et réalisation ... de pépé. Et Lou Juif a peint Calomasque sur un mur. Et les platines ont été installées entre les deux poteaux au centre.
en 1977-78 (5 ème année de ceux de la 11), un soirée "clodos" a été organisée, avec du vin rouge comme unique boisson, et du camembert. Je rencontre souvent, au rugby à Pouyastruc, une dame qui était femme de ménage à l'étage juste au-dessus, elle se souvient très bien de ce lendemain matin ! «bon, Pépé, je ne t'en veux plus, mais ce jour-là je t'aurais tué !»
Tristan JOBERT (TARBES 38)
Il y a 2 mois
merci d'avoir partagé cette article, ça donne envie de passer voir les reliques au sous sol !
Patrice BREQUE (TARBES 14)
Il y a 2 mois
Quelques uns de la 14 ont visité la cité U ce samedi de gala et ont rencontré le gardien de la cité U, lequel leur a ouvert les portes du local. Effectivement il n'ont pas voulu toucher aux décorations historiques, j'ai donc quelques photos du lieu tel qu'il est aujourd'hui. Pour ma part c'était un endroit un peu magique et j'en garde des souvenirs gravés à jamais dans ma mémoire.
Philippe CHAMBAUD (TARBES 19)
Il y a 2 mois
Oui, d'inoubliables souvenirs. de 81 à 85, je l'ai toujours connu bondé et ruisselant dès le milieu de la nuit. Un sauna, et sous 100 dB ! A la rentrée de 84, Marlo avait eu l'idée de remplacer les cannettes en alu par la biere à la pression, une révolution..., le contrat avait été négocié avec le distributeur pour 3 à 4 futs par Jeudi. Malheureusement, sous la pression du nouveau papy CROUS qui avait manifestement l'objectif de transformer la cité en monastère, je crois que le SAM n'a résisté que peu années de +.
Christian MAINI (TARBES 13)
Il y a 2 mois
Que de soirées torides , la ceinture du jean " samantha's " brelee sur la barre devant le bar , les baskets " samantha' s " cuits par les divers liquides au sol ,....
Fabuleux souvenirs bien que le lendemain matin il y eut de très nombreux trous de mémoire...
Et Gambard dans le grand amphi qui s'appuyait sur l'inter général plongeant l'amphi dans le noir en disant " zai mal à la tête ".
Une vraie tranche de vie , pas vrai les anciens ?
Gilbert BONNAIRE (TARBES 23)
Il y a 1 mois
Le Sam s'est arrêté en octobre 1989....
Alain AUBRON (TARBES 11)
Il y a 1 mois
Merci Gilbert ! Nous avons enfin la réponse à cette question majeure !
François LETEUX (TARBES 13)
Il y a 1 mois
Que de souvenirs ça fait remonter. Merci pour l'histoire Alain. Pour préciser la date à Pépé, c'était 1975 pour les modifications (présentes lors de notre intégration).
Par ailleurs, je sais bien que le droit à l'image n'existait pas à l'époque aussi je ne ferais aucune revendication mais qui t'a fourni la photo du bar?
Alain AUBRON (TARBES 11)
Il y a 1 mois
Je crois que c'est Guy Monchy (10)
André DAUDE (TARBES 11)
Il y a 23 heures
Sur la photo du bar, effectivement François Leteux et Jacques Pasdeloup.
Et la photo suivante, Mathilde (je crois), Philippe Autissier, Régine (du Flet) et Jean Chazal (je crois)

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.