Liste des articles
Anienit
Vue 1384 fois
14 décembre 2020

Le bizutage : les punitions (1)

 Pendant les trois mois de bizutages, nous étions amenés à nous déguiser et à nous montrer, généralement dans les rues de Tarbes, suite à une punition, punition non méritée bien sûr!!


C'est article traite de moments qui permettaient de valider, par l'absurde, que "le ridicule ne tue pas !!"

Ces punitions, nous amenaient à mener des actions "ridicules" dans les rues de Tarbes. Tout se faisait dans la bonne humeur sous l'oeil bienveillant des tarbaises et tarbais.

Son principal objectif était de "décoincer" ces jeunes que nous étions.

L'Indou avec son inséparable serpent à lunette. Cette photo de 1966 montre le serpent charmé, peut-être par la donatrice?

Le pêcheur...

Cet article est réservé aux membres connectés

Auteur

Articles liés

Commentaires

7 Commentaires

Gilles DORIER (TARBES 24)
Il y a 1 an
Super ces articles sur les trad'z, merci Alain!!! Mais dis moi, c'est qui le "grand Zal"?
Alain AUBRON (TARBES 11)
Il y a 1 an
Le responsable des traditions, un gars intègre et de bonne foi par définition.
Jean-Luc CABANNES (TARBES 9)
Il y a 1 an
Merci à continuer.
Gérard PEREZ (TARBES 8)
Il y a 1 an
punition, non, mais des temps de rigolades collectives entre membres de la promo et aussi les anciens qui trouvaient toujours un exercice nouveau avec déguisement
Jacques PERVIEUX (TARBES 5)
Il y a 1 an
Je suis "l'hindou" devant le serpent. Cette photo est de 67, ainsi que le pécheur de crevette et le raseur de mur. Donc la 5.
Pour l'histoire, c'était devant le tribunal avenue Foch. Les autorités judiciaires, perturbées, nous ont envoyé un panier à salade pour débarrasser le trottoir. J'enverrai la Photo.
Jacques PERVIEUX (TARBES 5)
Il y a 1 an
Mes souvenirs:
- on est monté dans le fourgon sans poser les pieds parterre!
- la consigne du TZ organisateur était: ne dites rien on vient vous chercher. Mais on était en slip sous la couverture du lit de la CU et la serviette de toilette sur la tête, sans papiers bien sur. (on avait l'argent de la collecte: 200F!)
- en arrivant au commissariat: "enlevez ces couvertures"... vites remises!
- déclaration d'identité ... nom du père; de la mère ...etc.
- quand les anciens sont arrivés, le commissaire croyait à une manif d'association: il les a jetés!
- Enfin on a dit qu'on était de l'ENIT: "arrêtez tout ça! "
- A la fin, l'attroupement était conséquent, et on est allé directement à l'Europe boire les 200F en apéros.
André DAUDE (TARBES 11)
Il y a 1 an
Le bivouac dans l'escalier de la cité U, c'était «Lou Juif» Jean-Noël, hélas décédé il y a une dizaine d'années. Je crois que derrière lui, c'est Paco. Et je peux me tromper, mais je ne crois pas que c'était une punition de bizutage, je crois que c'était bien plus tard, un pari.
Ajouter un commentaire...