Actualités

Partager sur :
26 avril 2020
Du côté des Anciens

Résultats des enquêtes #3 : satisfait de votre emploi ?

Vue 89 fois

Chacun a l'opportunité de choisir son emploi en fonction de critères qui lui sont propres et qui correspondent à ses choix de vie. Dénicher son travail avec ses conditions demande une recherche plus ou mois longue, la signature d'un contrat de travail, un peu d'expérience avant de pouvoir mesurer si le choix du poste était le bon.

Dans cette news nous allons rentrer dans ce cheminement. Nous verrons plus en détail la semaine prochaine la partie salariale.

nota:Nous vous rappelons la légende « -3 » est relatif à l’enquête insertion des jeunes diplômés depuis 3 ans ou moins, +3 concerne l’enquête auprès de tous les autres.

 

Les critères de choix ne sont pas très dépendants de la génération interviewée ni de l'année du sondage. La tête du classement ne varie pas, la mission proposée loin devant, ensuite le lieu, puis un groupe de critères avec des pourcentages quasi identiques : perspectives d'évolution, secteur d'activité, salaire, adéquation avec le projet professionnel. Viennent ensuite, bien plus loin, les points qu'essayent de promouvoir les RH recruteurs : la notoriété de l'entreprise, et la politique sociale.

La comparaison des résultats des plus jeunes avec leurs ainés peut sembler surprenante. On prête aux millennials des aspirations différentes comme avoir une compréhension du problème global pour y inscrire leur propre action ou l'attrait pour une plus grande responsabilité sociétale. Cela ne se retrouve pas dans leurs réponses, finalement très homogènes, avec celles de leurs ainés. On trouve même un peu plus de RSE et d' "Autres" chez les plus anciens. Peut être que chacun ne met pas la même chose derrière les mots et que "contenu du poste proposé" s'interprète différemment suivant l'âge.

 

Rechercher un emploi correspondant à ses aspirations, peut ne pas être simple suivant les années ou plutôt la situation économique.

Sur les diagrammes ci-dessous, chaque barre représente une année de sortie, soient 53 barres. Le temps d'obtention de son 1er emploi est représenté par un dégradé de couleur qui va du vert au rouge . Le vert le plus clair correspond à la tranche de diplômés ayant trouvé un emploi avant l'obtention du diplôme et le rouge à ceux qui auront mis plus de 6 mois avant de décrocher un contrat. En suivant la courbe dessinée par les barres rouges, nous voyons sans surprise que les creux les plus prononcés correspondent aux crises économiques : de la 1ere crise pétrolière dans les 70's jusqu'à la crise des subprimes de 2008.

 

Pour les diplômés de moins de 3 ans le résultat est de plus en plus positif, souhaitons que la crise liée au Covid-19 soit atypique, que l'activité redémarre rapidement pour avoir peu d'impact sur l'emploi.


 NDLR : Un rappel est nécessaire à ce stade : nous n'avions pas vu lors des sondages précédents que 14% des diplômés de 2017 avaient mis plus de 6 mois à trouver son premier emploi ; la cause de cette divergence est le faible nombre de répondants en particulier dans la 3eme annnée qui suit la sortie. Cela induit des grosses imprécisions des mesures statitistiques . Cette valeur remontera malheureusement dans le classement des écoles d'ingénieurs . SVP, vous êtes sortis en 2018 et 2019 : votez l'an prochain !

 

 

Contrat de travail : élément important pour se sentir confortable dans son poste, il peut être porteur d'un sentiment de sécurité comme le contrat de la fonction publique ou bien découler d'un choix fort comme celui de travailler à l'étranger.

Seule différence entre les débutants et les expérimentés : le travail à l'étranger est moins important chez les jeunes, il est compensé par un nombre de CDI plus important,

Face à la crise des recrutements, ces dernières années, les entreprises ont cherché à fidéliser leurs jeunes ingénieurs. Le nombre de CDI lors de la première embauche a fortement augmenté, il reste un peu de CDD et l'intérim a quasiment disparu. Autre disparition à signaler : le contrat de la fonction publique ; il  y a pourtant des embauches dans la fonction publique territoriale ( communautés de communes, départements, régions,...) mais cela ne semble plus attirer les ENIT.

 

Alors heureux ? In fine, êtes-vous satisfait de votre travail ? A plus de 75% vous répondez oui. Nous avons regroupé sur le même schéma les réponses aux 2 enquêtes pour en montrer l'homogénéité. 

 

 Jean-Luc Taupiac

 

autres articles:

#1 Qui a répondu ?

#2 Où travaillez-vous ?

#3 Satisfait de votre emploi ?

#4 Le Salaire

#La Retraite

#6 La Formation

 



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.