Retour au numéro
Vue 168 fois
19 mars 2020

L’Anienit face aux autres Associations d'Alumni

Lors des 2 dernières décennies les associations d'anciens élèves ont dû faire face à un changement de contexte important, toutes ont été obligées de s'adapter.

L'ANIENIT n'a pas fait exception à ce mouvement malgré une solide culture acquise lors de notre vie d'élève


Les évolutions dans les associations d’alumni.

Quelles sont les actions à mener, avec quelles priorités, pour fédérer au mieux le réseau des Alumni ? C'est la question que se pose chaque bureau depuis plus de 50 ans que l'ANIENIT existe.

Il y a un an, un de nos membres nous envoyait un article qui posait la question de l’avenir des réseaux d'anciens élèves. Deviendraient-ils des sociétés de services comme aux États Unis, capables d'offrir bilan de carrière, coaching, développement personnel, ou resteraient-il des gardiens de valeurs communes acquises lors d'une scolarité passée ?

Il y a quelques semaines, nous recevions un élément de réponse de notre fournisseur de site Netanswer : une analyse sur les évolutions des réseaux d'anciens élèves depuis 2000, issue de ses relations avec une centaine de réseaux d'alumni clients.
Que nous apprend-elle des contraintes qui ont pesé sur les associations d'anciens ces 2 dernières décennies ? :
•         Les établissements d’enseignement supérieurs dont elles sont issues ont, au minimum, fait évoluer leurs programmes, au pire ils ont perdu leur identité dans des fusions d’établissements d'enseignement supérieur
•         L’influence et la concurrence des réseaux sociaux a mis à mal le système de communication en place
•         De nouvelles pratiques sont apparues nécessitant de réinventer leur modèle économique.

Le changement des établissements d’enseignement supérieur a été peu visible par les diplômés, pourtant c'est sûrement la cause la plus influente de l’évolution des relations entre Ecole et association d'Alumni.
Les établissements d’enseignement supérieur ont dû évoluer dans leur approche et leur modèle économique depuis les années 90. Les causes en sont diverses de même que leurs conséquences : les contraintes amenées par le protocole de Bologne, la baisse des subventions publiques, la nécessité de trouver de nouveaux financements, création de nouvelles filières d'enseignement, développement de la formation continue, créations de filières de mastères spécialisés, course à la concurrence internationale qui pousse à des rapprochements pour atteindre des tailles critiques...
Dans ces conditions, la plupart des écoles ont pris conscience de la force des réseaux d’alumni, leur lien naturel vers le monde industriel pour : récolter la Taxe d’Apprentissage, obtenir des contrats de recherche, recruter des stagiaires dans les formations continues, amener un témoignage pratique en accompagnement des cours théoriques...
La force et la visibilité du réseau d'alumni devient alors une force de l’école. La réciproque est vraie !

Les associations d'alumni, qui étaient toujours distinctes des écoles il y a encore 20 ans, se sont progressivement rapprochées jusqu'à être absorbées dans certains cas. Même les Universités ont créé des réseaux d’alumni pilotés par leur direction entreprise, carrières ou communication alors qu’il y a 15 ans aucun réseau n’existait.
Ce rapprochement s'est matérialisé par un changement de dénomination : la très grande majorité des associations ont changé de nom pour basculer de la notion d’amicale de diplômés ou d’association d’anciens à une notion de réseau en reprenant le nom de l’école accolé à la notion d’Alumni. La France rejoignant ainsi la dénomination internationale.
Ces évolutions ont naturellement eu des implications sur les réseaux d’anciens. Ils ne se cantonnent plus aux diplômés et intègrent de plus en plus les étudiants pour alimenter le réseau d’alumni en amont.

 

 Les évolutions à L'ANIENIT.

Il est surprenant de constater comme cette analyse générale qui s'appuie sur des écoles d’ingénieurs, de management ou de commerce est pertinente en ce qui nous concerne !

Face à la concurrence des réseaux sociaux, plus rapides que nous, nous avons refait notre site en lui donnant des prolongements vers ces mêmes réseaux : Facebook, LinkedIn, Instagram... Dans un même temps, nous avons essayé de donner face humaine à l'ANIENIT en favorisant les sous-réseaux où les contacts humains, les échanges sont possibles : local, famille, promos, club… Nous avons ouvert l'accès à plus d'information aux membres non adhérents.

-La communication est ainsi devenue l'activité la plus importante de l’association.


- Nous sommes allés physiquement à la rencontre des élèves car ceux-ci ne nous connaissaient plus et découvraient l'association après le diplôme dans le meilleur des cas

 - Nous avons développé un réel partenariat avec l'école, matérialisé au travers d'un protocole, qui va au-delà de la simple présence au conseil d’administration.


-

Nous partageons toutes les similitudes avec l'ensemble des autres associations mais nous veillons à préserver notre spécificité culturelle.

Un membre d’un ancien bureau nous disait un jour « ...quoiqu’on fasse, il faut que ce soit convivial, c’est notre marque de fabrique ! ». Des Gadzarts, rajoutait leur analyse lors une rencontre il y a quelques années : « ...les 5 ans passés ensemble à Tarbes font une grande différence dans l'acquisition de vos valeurs et comportements communs... » 

Les traditions initiées en première année, renforcées tout au long de la scolarité par une vie commune riche ponctuée d'organisation d’événements, forgent cette culture.

Celle-ci ne s'arrête pas à l'obtention du diplôme, elle nous accompagne toute notre vie. Pour s'en rendre compte, il suffit de voir, lors de rencontres transgénérationnelles, la connivence qui peut exister entre des ingénieurs ayant 50 ans de différence soit 2 générations.

 

Dans tout ce que nous faisons, nous essayons de conserver ce petit supplément d’âme !


 Que pensent les Alumni de cette évolution ?

Nos Alumni ne sont pas en général très bavards sur les orientations à prendre par l’ANIENIT. Le nouveau site nous permet néanmoins de comprendre ce qui intéresse la communauté via les articles les plus lus. Les sujets qui émergent sont :
- la vie des élèves : comme si nous voulions nous assurer que
l'Esprit des Traditions est préservé.
- la vie de l’école : quelle évolution ? Est-elle reconnue et visible ?
- notre communauté : vit-elle ? Que font ses membres ? Est-elle reconnue ?

 

 Nous veillons à aligner la politique de l’ANIENIT, avec les centres d’intérêts de ses membres… du moins nous semble-t-il !

Mais nous avons toujours un doute au moment de lancer une action ou de réserver une ligne budgétaire : Est-ce que ça va marcher ? Est-ce en ligne avec ce que souhaite nos membres ? 

Face à cette incertitude, votre retour, quel qu’il soit, est toujours un cadeau pour nous : n'hésitez pas à nuancer et compléter notre analyse !

Merci....

Jean-Luc Taupiac

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.