Retour au numéro
Vue 31 fois
02 mars 2020

L'ANIENIT et les Élèves

L’ANIENIT a comme objectif de se développer au service de ses membres. Qui sont SES membres ? Les Anciens expérimentés et jeunes et … les Élèves.

Comment faire pour que chacun de SES membres y trouve son intérêt ?


Au départ étaient les Élèves. Puis, les Élèves ont commencé à communiquer pour faire connaître l’ENIT. Puis, les Élèves ont été diplômés. Ils sont devenus des Anciens. Les Anciens ont créé l’Association des Anciens (ANIENI puis ANIENIT). Le cycle a continué avec son lot annuel de nouveaux Élèves (50 à 120 dans les premières années, plus de 1 000 aujourd’hui) et son contingent annuel de diplômés, malheureusement avec un nombre d’éléments (beaucoup) moins nombreux que celui des entrants.

Étrangeté des humains : les relations entre Élèves et Anciens sont devenues de faible niveau, proches du néant.

Lorsque j’étais à l’ENIT, entre 1973 et 1977, j’entendais parler de l’ANIENI sans trop savoir de quoi il s’agissait. J’ai bien assisté à une ou deux réunions d’informations. Mais, à vrai dire, je ne m’en souciais pas du tout. À part ceux que j’avais connus, je voyais la majorité des anciens comme des étrangers ou des extraterrestres pour ceux qui revenaient partager des bons moments avec nous.

Grâce à des Anciens qui se sont totalement impliqués dans la mission de développer et de faire connaître l’ANIENI, les rapports ont commencé à se réchauffer.

La majorité des membres des premiers Bureaux qui géraient l’ANIENIT, élus lors des Assemblées Générales annuelles, était localisée sur Tarbes et sa région. Ils ont donc organisé des réunions d’informations plus fréquentes afin d’établir des contacts plus accomplis.

Les articles du BIL et d’autres revues éditées par l’Association, dont certains consacrés aux Galas et à la vie des Élèves, ont rendu l’image de l’ANIENI moins floue.

L’arrivée du Site de l’Association en 2000 a facilité les contacts entre les « parents » et les « enfants ». À partir de 2003, les Anciens ont eu la volonté affirmée d’intégrer les Élèves et, en particulier, le BDE dans le site de l’ANIENIT.

En 2005, deux réunions ont permis aux concernés de mieux s’apprécier. Le Bureau a également travaillé avec le BDE sur la structure commune de l’annuaire et sur l’hébergement sur le site de l’ANIENIT des sites du BDE et des promotions.

Comme indiqué précédemment, la parole est de plus en plus donnée aux Élèves dans les éditions du BIL. Par exemple dans le BIL N° 64 de février 2010, un sondage est lancé auprès de la 40ème, première promo à connaître ce rythme, sur la semestrialisation des études. Le positif l’emporte. J’aime bien la citation de W Churchill qui accompagne ce sondage : « Pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent. »

Plusieurs initiatives sont lancées par les Anciens pour associer les Élèves à la vie de l’ANIENIT.

Citons par exemple en 2012, le lancement du « concours d’invention » ouvert aux Élèves et aux Doctorants. Le premier prix de 5 000 €, soit le coût de dépose du brevet à l’INPI, a été remis le 14 septembre 2013. Malheureusement, le brevet n’ayant pas été déposé, le prix a été annulé.

En 2015, le « concours d’invention » est remplacé par le « concours de projet » auquel les projets tutorés réalisés en S8 peuvent pleinement participer, entre autres. Trois lauréats en 2015. Reconduit en 2016.  

Le 8 décembre 2016, l’ANIENIT participe à la conférence interactive « réseaux sociaux, tous connectés ? » organisée par l’ENIT pour la S9.

Le 07 novembre 2018, un accord est trouvé entre l’ANIENIT et les Élèves avec l’objectif double d’avoir un fichier des diplômés à jour des coordonnées personnelles avant que ceux-ci quittent Tarbes et de faire connaître l’ANIENIT par les élèves.

Le meilleur témoin du réchauffement des relations entre les Élèves et l’ANIENIT est de constater qu’année après année le nombre d’étudiants qui cotisent à l’ANIENIT est en constante progression. De 2012 à 2017 : 47 (moins de 1% % du nombre d’étudiants) à 380 (6% du nombre d’étudiants) élèves cotisants pour un total estimé de 1 200 étudiants par an.

Pour continuer avec mon expérience personnelle, j’ai rencontré quelques « TQ’s » lors de mon premier passage au SIANE en 2017. Je voyais dans leurs yeux une sorte d’étonnement de constater que j’étais a priori normal (ce n’est pas tout à fait vrai !). Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’ils m’ont chaleureusement accueilli à mon entrée au Gala pour fêter les 40 ans de sortie de l’École. Je ne détaillerai pas ici la soirée que j’ai passée.

Depuis que je suis entré au Bureau, l’année dernière, j’ai pu mesurer les liens tissés entre le Bureau et le BDE et certains autres Élèves responsables de commission. C’est vraiment rassurant pour l’avenir.

Le 31 janvier 2020, lors du cocktail offert par l’ANIENIT, les échanges entre les « Jeunes » et les « Anciens » étaient riches, animés et chauds (et pas seulement à cause du bar !).

 Parents - Enfants

L’ANIENIT est, par définition, l’association des Anciens. Elle ne peut vivre qu’en incorporant année après année les nouveaux diplômés et les Étudiants qui seront les futurs anciens.

Des échanges passés et actuels entre les « parties », il apparaît clairement que TOUT le monde est demandeur.

Comment ? Cela fait l’objet des réunions entre le BDE et le Bureau.

Tous, Anciens, Jeunes Diplômés et Étudiants sommes concernés. Apportons notre pierre et surtout notre énergie pour que l’édifice soit solide et que chacun y trouve son intérêt.

Dominique Rondeau (11)

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.