Retour au numéro
Vue 74 fois
26 avril 2022

Les Français restent inquiets pour le financement de leur retraite

 Le baromètre annuel du Cercle des épargnants montre que les Français sont inquiets pour l'avenir du système de retraite et qu'ils rechignent à prendre des risques avec leur épargne.


On l’avait presque oubliée! La retraite était un peu passée à l’arrière-plan avec l’épidémie de covid, mais les épargnants français y pensent avec leur approche très conservatrice, c’est-à-dire qu’ils privilégient toujours un placement qui rapporte peu mais peu risqué. C’est la première leçon du 20ème baromètre annuel du Cercle des épargnants, qui réalise chaque année une étude sur l’épargne avec l’institut de sondage Ipsos.

Première leçon: si la crise a fait gonfler le taux d’épargne des Français, elle n’a pas changé leur vision très prudente de l’épargne: la majorité des épargnants privilégient un placement qui rapporte peu mais peu risqué à un placement qui rapporte plus mais plus risqué. Ils privilégient aussi la liquidité à la rentabilité, pour avoir accéder rapidement à cette épargne en cas de besoin.

Du côté des produits d’épargne préférés des Français, le podium est inchangé: l’assurance-vie, suivi des livrets réglementés (Livret A, LDDS, Livret d’épargne populaires) et des produits d’épargne-logement (PEL et CEL).

LIRE AUSSIPourquoi le Livret A reste un produit d’épargne attractif?

Epargner pour aujourd’hui…et pour demain

Si l’épargne de précaution est la principale raison -et de loin (54%)!- des détenteurs de produits d’épargne, les deux motivations suivantes sont la préparation de la retraite (22%) et l’assurance contre le risque de dépendance (23%), ce dernier sujet est en forte hausse depuis l’an dernier. Concernant la préparation de la retraite, le podium des produits d’épargne change légèrement: les épargnants estiment que l’assurance-vie et le PER sont les meilleurs produits d’épargne long terme, toutefois leurs scores sont en net recul tandis que celui de livret A est en hausse. "Notre sondage a eu lieu au moment de l’annonce par Bruno Le Maire de la remontée du taux, ce qui a eu un effet immédiat", explique Brice Teinturier, Directeur Général Délégué France d’Ipsos. Le taux est remonté de 0,5% à 1% le 1er février, mais même à ce niveau ça reste trop faible pour de l’épargne longue.

Le Cercle des épargnants et Ipsos ont aussi interrogé les Français sur le sujet de la retraite. Leur confiance dans l’avenir du système progresse légèrement mais 76% se déclarent inquiets à ce sujet. C’est surtout la peur de manquer d’argent qui domine (81%), suivie de celles du changement de rythme de vie (46%) et du fait de se sentir isolé (43%).

Enfin, une très large majorité des sondés (72%) considère que le système actuel de retraites doit être réformé, mais pas de la manière qui avait été proposée avant la crise du covid par le gouvernement. Parmi les solutions alternatives proposées par le sondage, c’est celle des fonds de pension qui est la plus populaire. "57% des répondants estiment qu’il faudrait développer les fonds de pension, même si ce terme n’est pas très précis pour eux", tempère Brice Teinturier. A l’inverse, le recul de l’âge de départ ou la diminution du montant des pensions sont majoritairement rejetées. Le président qui sera élu en avril prochain est prévenu...

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.