Retour au numéro
https://www.touteleurope.eu/
Partager sur :
Vue 80 fois
12 novembre 2022

Mode d’emploi : comment partir avec Erasmus+ ?

Publié par Valentin Ledroit et Minjiang Chen | N° Travailler à l'Etranger - Mobilité, Expatriation, PVT

 Une nouvelle année scolaire vient de débuter... Et si c'était le bon moment pour organiser sa future mobilité avec Erasmus+ ? Etudiant, apprenti, demandeur d'emploi : découvrez les opportunités du programme pour partir à l'étranger comme 12 millions d'Européens depuis 35 ans.


Qui peut partir ?

Erasmus+ est accessible à de nombreux publics : collégiens, lycéens, étudiants, apprentis, demandeurs d’emploi, enseignants, formateurs, bénévoles d’associations, actifs en formation…

Que puis-je faire ? Et pour combien de temps ?

Le programme Erasmus+ permet de passer une période d’études, de formation ou de stage à l’étranger. Les mobilités sont d’une durée de quelques jours à douze mois, selon la filière et les partenariats de l’établissement dans lequel on est inscrit. 

Où puis-je partir ?

  • Dans les 27 Etats membres de l’UE
  • Dans les 6 pays associés au programme : Islande, Liechtenstein, Macédoine du Nord, Norvège, Serbie, Turquie

Et dans certains cas, en fonction des partenariats de l’établissement, c’est même possible au-delà de l’Europe puisque 200 destinations sont ouvertes à la mobilité Erasmus+ !

Puis-je bénéficier d’une bourse ?

Oui, tout le monde peut bénéficier d’une bourse mensuelle pour faciliter sa mobilité. Son montant dépend de la destination et de la nature de la mobilité.

Son montant peut aller de 200 à 1 300 euros par mois, selon le secteur d’éducation, la nature de la mobilité et la destination.

Un forfait inclusion supplémentaire de 100 à 250 € par mois est attribué aux apprenants en difficulté issus de zones rurales, quartiers prioritaires de la ville, ou sujets à des difficultés économiques sociales ou un handicap. Un complément est également versé à ceux qui utilisent un transport écoresponsable (train, covoiturage…). À ces bourses, d’autres aides financières sont cumulables (Régions, CNOUS, départements, État…).

A qui dois-je m’adresser pour mon projet de mobilité ?

Tous les candidats à la mobilité peuvent s’informer auprès des Maisons de l’Europe et Eurodesk, auprès du CIDJ, et sur le site de l’Agence Erasmus+ France / Education Formation.

  • Demandeur d’emploi : Une agence Pôle Emploi, une mission locale, une Maison Familiale Rurale (MFR), certaines structures associatives. 
  • Etudiant : Le service des relations internationales de mon établissement d’enseignement supérieur (universités, IUT, IFSI, écoles supérieures, lycées pour les cursus de BTS).
  • Apprenti : Le référent mobilité de mon organisme de formation (CFA, lycée professionnel…).

Quand me renseigner ?

Tout au long de l’année, il est possible de se renseigner auprès du service ou de la personne référente. Le réseau ESN (Erasmus Student Network, présent dans 37 villes universitaires en France) et les “anciens élèves” de l’établissement peuvent aussi faire part de leur expérience et donner de bonnes astuces pour organiser au mieux sa mobilité : logement - transport - cours de langue etc. 

Erasmus+ c’est

86% des apprentis et apprenants de la formation professionnelle perçoivent une amélioration de leur employabilité après une mobilité avec Erasmus+.

12 millions d’Européens en ont profité depuis son lancement en 1987.

Créé en 1987, le programme Erasmus+ célèbre en 2022 son 35e anniversaire.

 

Lien vers l'article en ligne.

Auteur

Valentin Ledroit et Minjiang Chen

Articles liés par des tags

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.