Liste des articles
Anienit
Vue 118 fois
18 novembre 2021

Expérience à l'étranger : Le Canada (2)

Matthieu est responsable achat chez Airbus Canada  à Montréal.


Quelle est la meilleure expérience vécue dans ce pays ?

D'un point de vue personnel je dirais l'échange interculturel qui permet un véritable développement. Il est toujours intéressant de voir ce qui se fait ailleurs, ça permet de prendre du recul vis à vis d'idées préconçues que l'on peut avoir après une éducation et premier emploi en France.
Professionnellement, j'ai eu la chance de participer à une fusion acquisition de grande envergure sur l'A220.

Cela m'a permis de développer ma vision stratégique au sein de mon entreprise.

Quelle différence professionnelle existe t-il avec la France?

La grosse différence en Amérique du Nord c'est le plein emploi; un employé peut démissionner en moins de 2 semaines pour gagner 2$ de plus de l'heure. Le turnover est de ce fait beaucoup plus important qu'en Europe, cela nécessite du coup beaucoup de temps de formation
aux process internes.

As-tu un conseil à donner aux étudiants souhaitant travailler à l'étranger?

Il faut bien préparer son départ en s'assurant entre autres que les diplômes soient reconnus, quelles sont les modalités d'immigration (visa ouvert ou non). Il faut bien sûr se renseigner sur le marché du travail localement. Quand les étudiants contactent les anciens, il faut absolument qu'ils nous expliquent leur motivation; j'ai reçu trop de demandes d'étudiants qui m'expliquaient que leur copine était là bas ou que la destination est "cool"...

S'ils veulent de l'aide, ce doit être un vrai projet.

 

Petite histoire de la fusion acquisition d'AIRBUS

En juillet 2018, Airbus a acquis 50,01% du programme A220 (ex CSéries de Bonbardier)  fabriqué à Mirabel au Quebec par l’intermédiaire d’une coentreprise, qui a ensuite été rebaptisée Airbus Canada Limited Partnership. En août 2019, une deuxième ligne d’assemblage final a ouvert chez Airbus Mobile en Alabama, complétant l’installation principale de Mirabel. En février 2020, Airbus a augmenté sa part à 75 % lorsque Bombardier a quitté le programme, tandis que Investissement Québec du gouvernement du Québec détenait le solde de 25 %.

 

Afficher l’image source

Auteur

Articles liés

Commentaires

1 Commentaire

Gérard PEREZ (TARBES 8)
Il y a 1 mois
as tu des nouvelles d'Arnaud Decharne, qui est aussi chez Airbus Canada?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.