Liste des articles
ENIT Alumni
Vue 226 fois
11 septembre 2022

Les projets patrimoniaux (3) - comme des pros !
Suite de l'article du 8 mars et des exercices

 Après les exercices il est temps de se lancer !


 Ca y est, ami Ancien ! Non content d’être convaincu de l’utilité de t’améliorer en permanence dans ton travail de gestion de tes richesses, tu as réussi l’exercice de définir le cahier des charges de tous tes projets. Tu as non seulement remarqué que tes projets étaient nombreux (si ce n’est pas le cas, c’est que tu n’as pas passé assez de temps sur l’exercice, ou bien que tu en as oublié!), mais en plus, cette activité dont le premier pas est particulièrement difficile, a pu te projeter dans la réalisation de ces projets, et tu y as peut-être pris goût ! Ton naturel de décideur t’informe que telle aventure sera facile...Et que d’autres le seront probablement beaucoup moins...surtout, ta capacité à tout organiser te dit que tu manques d’informations. En effet, la grande difficulté est d’avoir une vision globale et éclairée (c’est le but de cette série d’articles!) L’étude de faisabilité peut commencer ! Accroche-toi, tu vas devenir un pro de l’étude patrimoniale !

Étude de faisabilité : L’objectif est de commencer à identifier tes objectifs (si tu as bien fait l’exercice de la frise chronologique, tu as des chiffres précis), mais aussi tes ressources et tes leviers stratégiques. Tes ressources, tu les connais : salaires, pensions, revenus locatifs ou autres. Mais tes leviers stratégiques ? Ce sont les leviers patrimoniaux qui te sont propres :

  • tes «stocks » : autrement dit, toutes tes économies et ton patrimoine en général : maison, immobiliers en tout genre, placements, et autres (tu te rappelles du Picasso grignoté par les souris du grenier de Mamie?). Le but est de les rentabiliser en les sécurisant, et de préférence, à mieux que 1 % qui couvre à peine l’inflation annuelle.
  • tes «flux » : c’est-à-dire ta capacité d’épargne, tout ce que tu arrives à mettre de côté tous les mois après t’être acquitté de tes charges (calculé dans le plan de charge précédent). Ils seront clés notamment pour utiliser l’effet de levier des versements programmés (véritables boosters de rentabilité de tout placement financier).
  • tes impôts : un fabuleux levier de développement ! Les impôts n’existent pas juste pour que l’état vampirise tes revenus, mais ont une portée solidaire où chacun participe au fonctionnement de la France, selon ses capacités. S’il est progressif, c’est parce que le reste à vivre est bien moins important pour les petits revenus que pour les gros. L’état ne pourrait pas vivre sans cette recette...alors tu penses bien que si l’état te propose de défiscaliser, c’est qu’il a quelque chose de bien plus gros à y gagner en développement économique et social ! L’avantage de défiscaliser, c’est d’une part que tu maîtrises mieux là où tu places ton argent (si tu n’es pas forcément d’accord avec le ministre du budget, tu peux placer dans des projets qui te parlent beaucoup plus ! Et il n’y a pas que le Pinel ou le LMNP! (on fera un point là-dessus aussi) ; et d’autre part que c’est un contrat gagnant-gagnant entre l’état et toi. Un exemple ? Reprenons l’immobilier: un projet bien géré (et pas vendu par un marchand de biens qui n’y connaît rien et peut t’y faire perdre gros...) peut te faire obtenir un bien financé à 1/3 voire moins par toi, le reste financé par la réduction d’impôt et les loyers bas auxquels tu t’engages pendant 6 à 12 ans. Et l’état y a gagné des logements sociaux pour faire face à la crise du logement. Et des exemples, il y en a plein d’autres !
  • ta capacité d’emprunt: pour utiliser l’effet levier de crédit (quésaco ? Patience, l’article va venir!)
  • ta société: parce que tu es un entrepreneur, ou que tu rêves de l’être, sache que posséder une société est peut-être le plus fort levier de développement que tu puisses avoir ! On en parlera aussi.

Tu as tout? C’est parti pour les calculs ! Chacun de tes projets est chiffré, avec un budget global. Souvent, le chiffre est si élevé que cela fait peur : une maison à 400K€, une épargne retraite supplémentaire (en plus de ton régime base + complémentaire, pour vivre confortablement ta retraite) à près de 1 million… Tout cela nécessite une stratégie que tes calculs vont définir. Et pour cela, avec le lien que je t’ai donné la dernière fois (rappel : Lien), il y a une calculatrice d’épargne toute simple avec des vidéos explicatives pour t’en servir et faire ton étude. Et maintenant, passons à la stratégie.

 Stratégie patrimoniale : Il s’agit de trouver non pas une solution, mais LA solution. La tienne. Comme nous l’avons vu, il existe une kyrielle de solutions, qui plus est combinables, pour créer ta solution adaptée, et flexible selon ton évolution. Avec tes calculs, tu connais maintenant le type de rentabilité que tu recherches. Tu peux penser placements financiers, immobilier, sociétés et leviers mécaniques. Nous allons commencer par les bonnes pratiques de placement, dans le prochain numéro !

Auteur

Articles liés

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.