Retour au numéro
Vue 821 fois
18 juin 2019

De la technique à l'engagement sociétal ou de l'ENIT à la Légion d'honneur.

MARIE-FRANCOISE PRADEL

Marie Francoise a des valeurs et elle les défend. Elle est très engagée dans la défense de son territoire et des PME TPE qui en structurent la vie économique ; impliquée dans l’Union des Entreprises Lotoises, présidente un temps du Medef 46, Juge au prud’homme, « …elle  lutte contre le chômage et l'exclusion sociale ; cette membre de la Mecanic Vallée depuis presque vingt ans veut créer une synergie interentreprises. Elle désire développer la compétitivité….  D'un point de vue plus personnel, elle déclare vouloir continuer d'agir pour améliorer la place des femmes dans la société, pour que l'égalité des chances ne soit plus de vains mots et que l'égalité des salaires ne soit plus une utopie ».

 

       

 

 

Ces engagements sociétaux, qui viennent renforcer son image d’acteur économique, ne tardent pas à se remarquer dans le Lot et au-delà. La Légion d’Honneur vient récompenser tous ces combats fin 2018.

Marie Francoise Pradel est sortie de l’école en 1980, c’était la 4eme fille après 13 promos. Elle a fait ses premières armes chez Ratier à Figeac au Bureau des Méthodes. On lui confie une pièce de 4m de long à programmer sur une énorme fraiseuse avec pour seul bagage le tout nouveau cours de programmation commande numérique de l’ENIT : un beau challenge qu’elle réussit. Quand quelques mois plus tard, son employeur lui refuse d’aller en production, sûrement parce qu’elle est une femme, elle décide par défi de créer sa propre entreprise à Gourdon. Marie-Françoise proposera des services en conception outillage et programmation CN, domaine dans lequel elle excelle.

Une porte Isoplane et 2 tréteaux pour bureau, la grande aventure démarre. Les cours de gestion qu’elle suit ne sont pas de trop lorsque son père lui cède une entreprise de mécanique en 1993. Marie Francoise allie les compétences des 2 sociétés et se lance dans la réalisation de pièces complexes. Ses clients sont dans le domaine aéronautique et de la  très haute pression : la sécurité de fonctionnement y est importante, il faut donc passer des agréments. Puis le 0 défaut, livraison en flux tendus deviennent son quotidien.

Il y a quelques mois la presse disait d’elle « Lorsqu'on veut présenter la personnalité et le parcours de Marie-Françoise Pradel, un chapelet de termes élogieux et de qualificatifs viennent immédiatement à l'esprit : volonté, travail, détermination, rigueur et respect d'autrui ». Il faut y rajouter l’ humilité : elle reconnait avec une grande simplicité ses doutes , l’effort personnel que lui demande le démarchage commercial, être passée 2 fois à coté du précipice faute de charge suffisante pour assurer l’équilibre financier.

Elle est maintenant secondée par un ENIT, Laurent Bourdel (33eme) et commence à penser à la retraite qu’elle prendra…un jour !

Un très bon article de La Dépêche d’où sont tirées les citations : https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/26/2913273-l-esprit-d-entreprise-recompense.html

Auteur

Articles liés par des tags